Comment réussir à faire échouer votre enfant au CEB!

Comment réussir à faire échouer votre enfant au CEB!

Avez-vous bien pris conscience de tout ce qui est nécessaire pour faire échouer votre enfant au CEB ?

A lire jusqu’au bout de l’article !

Un enfant moyennement bon peut-il échouer ?

Si votre enfant a généralement des résultats moyens à bons, il est un domaine qui pourrait l’affaiblir grandement. Comment lui faire perdre tous ses moyens devant le questionnaire ?
Avec un peu de chance vous réussirez à déstabiliser votre enfant, à le faire douter de ses capacités et peut-être à se retrouver en échec dans une des matières.
Mais ce n’est pas encore gagné, car le conseil de classe peut encore choisir d’accorder le CEB à votre enfant qui a fourni un travail régulier et suffisant pendant les deux années précédentes….

Pour rappel : le calendrier des passations du CEB

Depuis le 7 novembre 2018, au retour du congé d’automne, les dates des épreuves du CEB sont bien connues. Les passations du CEB sont fixées comme chaque année, après la mi-juin, plus précisément aux matinées des 17, 18, 20 et 21 juin 2019. ( Qui s'y prépare depuis novembre ?)

Donc dans 8 semaines.
Ces épreuves sont communes à tous les élèves de 6e primaire, elles portent sur le français, les mathématiques et l’éveil. Les consignes de passation, les questions et les critères de corrections sont identiques pour tous les élèves qui présentent l’épreuve. La correction se fera par des groupes d’enseignants réunis pour l’occasion par l’inspection. Tout est en place pour que les élèves de Wallonie et de la Région de Bruxelles passent les mêmes épreuves, avec les mêmes chances de réussite ? pas sûr !
Le but est de s’assurer que les bases sont acquises pour entrer en secondaire. Il suffit d’obtenir 50 % dans les 3 matières pour obtenir son CEB. Cela semble très difficile donc d’échouer ! Bien que…

Les 8 prochaines semaines seront décisives !

Voici une liste non exhaustive d’actions à répéter pendant les 8 prochaines semaines

Écoutez la radio

Chaque matin, écoutez la radio au petit-déjeuner en attirant l’attention de l’enfant sur la préparation au CEB et la difficulté de ces épreuves ! C’est simple : vous serez aidés par les spots publicitaires des journaux à grand tirage qui impriment les épreuves des années précédentes pour vous permettre de les tester sans stress à la maison ! Ce mardi 23 avril, le Soir lance le programme : CEB 2019: testez-vous sans stress avec «Le Soir»

Achetez les journaux et téléchargez les anciens questionnaires

Vous pourrez aussi retrouver tous les questionnaires depuis 2007 à télécharger gratuitement ! Préparez vos ramettes de feuilles et vos cartouches d’encre !
Vous enverrez régulièrement votre enfant à la librairie du coin et laissez-le s’imprégner des livrets préparatoires mis en évidence sur les rayons. Cette épreuve doit être vraiment difficile pour qu’on produise autant de livrets de préparation !

Inspectez le journal de classe de votre enfant quotidiennement

Chaque jour, reprenez bien le journal de classe de votre enfant et lisez avec lui les dates de révision, les dates de passation… Demandez-lui ce qui a été fait en classe pour préparer le CEB. Repérez les erreurs. Recherchez des questions similaires les années précédentes et insistez pour qu’il révise encore et encore cette question, jusqu’à connaitre la réponse par cœur si possible.
De semaine en semaine, vous introduirez insidieusement des doutes sur ses capacités à tenter de décrocher ce certificat d’études de base.

Montez-lui des reportages vidéo des épreuves passées

Faites des recherches sur internet et montez-lui des reportages réalisées les années précédentes : il pourra ainsi entendre d’autres enfants exprimer leurs inquiétudes et leur stress avant les journées d’examens. Cela lui confirmera encore davantage que cette semaine sera une réelle épreuve à vivre. Voyez par exemple cette vidéo de RTC Liège.

Offrez lui votre tablette pour qu’il révise avec une application

Pour bien marquer le temps qui court avant la passation, inscrivez-le sur une application ou un site  : Ce projet est né pour aider les enfants à préparer au mieux leurs examens de fin de sixième primaire. Une maman écrit : « C’est vraiment cool pour mon enfant, il s’entraine toujours pour le CEB. Super ! »
A la veille des épreuves, votre moteur de recherche favori, qui connait bien vos priorités vous proposera des sites et des vidéos de conseils pour réussir son CEB


Recherchez les "bons" conseils sur internet

Ainsi en 2017, le journal Le Soir a demandé à une institutrice de donner des conseils que je me permets de commenter en italique.

En premier, commençons par un bon petit déjeuner !5 conseils en  video pour réussir le CEB

Pour rendre l’épreuve inconfortable, forcez-le à manger même si l’enfant n’a pas faim, avec l’estomac noué, et les crampes abdominales, il lui sera plus difficile de se concentrer.

Bien dormir

C'est une évidence depuis longtemps oubliée : avec le gsm ou la tablette en fin de soirée pour se détendre et son cerveau gavé de lumière stressante, le sommeil sera des plus léger.

L’enseignante propose aussi de s’aérer et jouer dehors, de se détendre.

Bien entendu, après avoir bien réviser, car le planning qu’elle présente juste après est indispensable à la réussite.

Savez-vous que notre cerveau reptilien ne comprend rien aux négations ?

Si vous dites « ne cours pas » ou bien « cours » c’est du pareil au même ! L’action c’est courir ! Surtout ne pas étudier en dernière minute…. donc ETUDIER EN DERNIERE MINUTE !
Un planning est nécessaire pour repérer les difficultés et poser les questions à son prof. N’étudiez pas une heure par jour… donc ETUDIER

Dans la réalisation du planning, chaque jour de la semaine est repris, y compris le dimanche, et à chaque jour le nombre de semaines et la matière à revoir. Vous avez un bel exemple à découvrir en vidéo.

Un 4e conseil concerne la lecture attentive des consignes.

Y aurait-il de mots qui induisent en erreur ? N’allez pas trop vite, faites vraiment attention !
Se relire, ou passer la question : mal répondre serait-il pire encore ? deux autres façons d’introduire le doute…

Pour en finir avec le CEB.

Vous l’aurez compris la médiatisation du CEB, et l’abondance de conseils finiront par saper le moral des élèves et saborderont leur confiance en eux.
Les activités proposées lors des passations font référence à des compétences qui ont été travaillées en classe tout au long de l’année.Il ne s’agit pas de déverser des connaissances apprises par cœur, mais bien de montrer avec tout son cœur qu’on est capable d’avancer vers le secondaire.

Certains adultes trouvent normal de ramener du travail à la maison et s’enferment dans leur bureau toute la soirée pour répondre aux exigences d’un supérieur hiérarchique, ou simplement apaiser ses propres peurs de ne pas être à la hauteur. Est-ce un exemple à donner pour une vie de famille équilibrée, pour favoriser des relations harmonieuses et le plaisir de se retrouver ?

Voilà le travail à faire à la maison

Le travail de révision et de préparation au CEB se fait en classe en journée. Quand on rentre à la maison, c'est le moment de partager ce qu'on a fait toute la journée, le vécu à l’école : expression des émotions, des inquiétudes peut-être, et aussi la fierté d’avoir bien compris et d’avoir réussi un exercice… Voilà le travail à faire à la maison.

C’est un devoir pour les parents d’encourager leurs enfants, de les soutenir dans leur développement, de leur donner confiance en eux en reflétant une image positive de cette semaine un peu spéciale qui permet de montrer à tous les compétences de base acquises au fil des 6 années primaires.Et je vous le rappelle, on considère que les bases sont acquises quand on répond correctement à la moitié des questions. Surprenant ?

Alors pensez-vous encore que votre enfant pourrait échouer ?

Si vous avez des craintes, votre enfant comme une éponge deviendra craintif.
Si vous avez des doutes, votre enfant doutera de ses capacités.
Si vous stressez, votre enfant paniquera devant son livret d’examen.
Si vous l’encouragez, votre enfant sera fort.
Si vous entendez ses questions, votre enfant trouvera ses propres réponses.
Si vous structurez son temps, votre enfant pourra s’organiser.
Si vous témoignez de votre confiance, votre enfant y trouvera de l’assurance.
Laissez passer les sirènes des médias et d’internet, choisissez la sérénité et l’harmonie en famille.

Comment allez-vous fêter la réussite de votre enfant ?

en savoir plus ?

La fédération Wallonie - Bruxelles a mis en ligne une vidéo explicativeLogo de la fédération Wallonie Bruxelles