Mes émotions, la clef du bien-être

Mes émotions, la clef du bien-être

Quel est l'intérêt d'un mélange personnalisé de fleurs de Bach ? Le choix des fleurs s'effectue en fonction des émotions qui vous animent dans cette situation particulièrement difficile à traverser.

 Un travail de conscientisation des émotions vécues

Le Docteur Bach a mis au point une méthode qui permet de nommer les émotions sources de souffrances morales et physiques. A travers un dialogue avec le client, nous repérons les essences de fleurs qui peuvent l’aider. C’est une porte d’entrée vers la connaissance de soi.

Quand le coach vous présente des Fleurs de Bach c'est l’occasion d’une «alphabétisation des émotions ». Par le coaching, vous portez attention à vos émotions et apprenez à les nommer.  Avant même le choix des Fleurs de Bach, le travail de conscientisation des émotions vécues et l’observation de ses propres comportements est essentiel.

Oui, les Fleurs feront leur effet si elles sont choisies adéquatement, mais le dialogue est primordial pour favoriser la prise de conscience et élargir peu à peu l’autonomie de la personne face à son propre vécu. Parfois lors d'une séance de kinésiologie, des fleurs sont conseillées pour poursuivre la démarche à la maison.

L’effet des fleurs de Bach

L’effet des Fleurs de Bach est doux et ferme à la fois. Doux, parce que les Fleurs s’intègrent parfaitement à l’organisme, il n’y a aucun effet secondaire. 
Nous observons ce qui se passe en soi, ici et maintenant. Les Fleurs de Bach agissent avec fermeté où je vois que j’en ai besoin, et, efficacement car je constate le résultat dans les heures ou les jours qui viennent.

Les fleurs de Bach sont des préparations à base de plantes et de fleurs conçues chacune spécifiquement pour cibler un problème.

Qui est le Docteur Bach ?

Edward Bach (1886-1936), médecin, homéopathe, bactériologiste et immunologiste anglais, en est l’inventeur. Sa philosophie réside dans cette phrase : « Tant que l’Ame, le Corps et l’Esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter ». 

En 1928, il mit au point la guérison par les fleurs. Il était convaincu qu’un état d’esprit négatif pouvait entraver notre bien-être physique et que les ressorts du mécanisme de la guérison résidaient dans le rééquilibrage des pensées, des émotions, des conflits entre les plans de l’âme, de l’esprit et du corps. 

Entre 1930 et 1936, il a donc distingué 38 états émotionnels négatifs classés en 7 catégories principales correspondantes : les peurs, les incertitudes, le manque d’intérêt pour le présent, la solitude, l’hypersensibilité, le découragement ou le désespoir, le souci excessif du bien être d’autrui.

je prends rendez-vous !